Soleil Vert

Richard Fleischer – 1973 – VOSTFR (USA) – 93 min

 

Dimanche 11 août à 19h

Dans le futur distopyque de Soleil vert, la canicule est permanente, la population s’entasse dans les métropoles qui n’en finissent plus, et la quasi-totalité des ressources naturelle a été épuisée. Un brouillard verdâtre plane en permanence sur les errants qui traversent New York pour obtenir un morceau de « Soleil », une nourriture produite industriellement pour fournir au gros de la population un minimum de nutriments depuis que la production agricole est devenue une industrie de luxe, les ressources naturelles ayant été exploitées jusqu’à leur quasi-disparition. Dans ce monde à l’avant-garde de l’organisation de la survie, se nourrir est devenu la question de toutes les existences, depuis les classes les plus riches, à la recherche d’un morceau de viande ou d’un pot de fraise, jusqu’aux plus pauvres, attendant des heures chaque jour pour recevoir une portion de « Soleil ». C’est, sans surprise, le capitalisme pur style et la magouille gouvernementale qui règnent en maître sur tout ce petit monde, et qui tentent de trouver un énième moyen de gérer les nuisances qu’ils produisent. Ainsi d’une certaine façon, Soleil vert est-il le miroir grossissant – peut-être déformant – de notre propre monde, avec son industrie, ses politiciens, sa logique gestionnaire, sa dégradation permanente de tout, jusqu’au sel de nos existences.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *