Les Visiteurs du Soir

Marcel Carné – 1942 – 1h50
Mardi 7 mai 19h

 

Quand le diable s’invite à la cour, l’amour courtois devient l’occasion de désespérer les hommes et leurs conventions, et le chant des troubadours sème le trouble tout autour. Mais le diable lui-même peut être surpris par le mouvement du réel : ses deux émissaires, les visiteurs du soir Gilles et Dominique, deux figures de la subversion, jouent de manière radicalement différente. L’un prend, l’autre s’éprend. L’un joue selon les règles qu’il s’est fixées, l’autre découvre dans le jeu une nouvelle attitude. Gilles et Dominique incarnent deux manières d’être contre la société : d’un projet commun d’opposition apparaît un conflit entre leurs propres agissements au fur et à mesure que les habitudes de la cour dépérissent. Il n’y a pas de tragédie, il n’y a que de l’imprévisible, et surtout quand les passions sont de mise. Ils auront fait contre l’ennui maintes choses qui leur seront comptées à folie plutôt qu’à sagesse, mais c’est qu’à tous les biens de ce monde, ils auront préféré leur fin amor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *