L’argent de poche

François Truffaut – 1976 – 1h45
Mercredi 9 janvier 19h30

Au milieu des années 70, dans une petite ville de province, des enfants vivent, s’ennuient, s’amusent, s’aiment, vont au cinéma, à l’école, jouent la montre jusqu’à la sonnerie pour éviter de répondre à une question de leur institutrice, bref, essayent de se frayer un chemin entre l’école et la famille, et de trouver la liberté de grandir enfin. Pour l’un d’entre eux, c’est terrible, et, entre la maltraitance familiale et l’indifférence institutionnelle, ça pourrait finir mal. Un regard sur la vie des enfants, en somme, dans ce qu’elle a de banal et d’extraordinaire, de terrible et de joyeux, ce à quoi ils doivent faire face et comment ils peuvent s’en sortir, ce qui les aide ou au contraire les enfonce. Ce n’est pas la première fois que Truffaut filme l’enfance. Ce film, beaucoup moins connu que Les 400 coups, sans doute moins iconique, est aussi d’une certaine manière beaucoup plus réaliste, et pas seulement parce qu’il le tourne avec une majorité d’acteurs non professionnels. Mais, comme dans Les 400 coups, ce réalisme ne l’empêche pas d’en faire un hymne à la liberté de l’enfance et une critique radicale de ce qui l’entrave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *