District 9

Neill Blomkamp – 2009 – 1h50
Mercredi 23 janvier 19h30

1982 : Un vaisseau spatial apparaît au-dessus de Johannesburg avec à son bord un million d’extraterrestres insectoïdes. Le gouvernement sud-africain décide alors de créer un camp de rétention temporaire, District 9, pour accueillir ces réfugiés.
2010 : Le camp temporaire s’est peu à peu changé en bidonville militairement gardé et la mise en place de mesures ségrégationnistes n’apaise aucunement les tensions entre humains et « crevettes ». Le gouvernement décide alors de transférer les presque 2 millions d’aliens dans un nouveau camp d’accueil à 200 km de Johannesburg. Pour réaliser cette tâche colossale, le gouvernement se tourne vers une entreprise de sécurité et de recherche en armement : MNU. L’action du film suit Wikus, le responsable de la première partie de l’opération : faire signer l’avis d’expulsion aux « résidents » du District 9.
Si le film nous invite à une réflexion sur les entreprises de mercenariat mais également sur la recherche militaro-scientifique à travers la figure de l’entreprise MNU; la place des extraterrestres, au-delà de la situation politique actuelle et passée de l’Afrique du Sud, fait écho au traitement gouvernemental et médiatique qui est fait des migrants. Que ce soit par la découverte des aliens, le traitement qui leur est réservé (camps d’accueil, expulsion, relocalisation), les clichés dont ils sont victimes (exotisme de leur alimentation, de leurs loisirs par exemple) ou encore la forme documentaire du film, c’est la gestion humanitaire de la misère qui est décrite.
Et si le film n’offre que l’amour et l’attente millénariste en dernier recours, il ne tient qu’à nous d’envisager d’autres perspectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *